Taxe carbone : Rocard ne veut pas martyriser le pouvoir d’achat

Publié le 29 juillet 2009

La carbone vise les énergies fossiles – pétrole, gaz, charbon – « afin de dissuader les consommations excessives« , génératrices d’émissions de gaz à effet de serre, a rappelé lundi Michel Rocard.

michel-rocard-taxe-carbone-impot-impotsMais « ma recommandation, c’est qu’on module les tarifs de l’électricité pour que la dissuasion à consommer de l’énergie pèse aussi sur l’électricité » a déclaré l’ sur 1 mardi matin. Cette taxe pourrait 8 milliards d’ sur la base d’une tonne de CO2 facturée 32 euros dans l’immédiat, puis 100 euros en 2030. Avec le chauffage, elle représenterait un total moyen de 300 euros annuels par ménage. Cela représenterait un surcoût de 7,7 centimes par litre de carburant sans plomb. Le chauffage au gaz subirait, lui, un surcoût de 15 %.

« L’ de la taxe n’est pas de martyriser le pouvoir d’achat« , a toutefois prévenu Michel Rocard mardi. L’ politique appelle à « distinguer le cas des ménages et le cas des entreprises ». Pour les ménages, l’ancien Premier ministre socialiste souhaite que soit « compensée la surcharge ». La formule du chèque vert, plébiscitée notamment par Jean-Louis Borloo, semble trouver grâce à ses yeux. Pour les entreprises, « nous voulons en tirer de quoi compenser les pertes de pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires et soulager les entreprises menacées par la concurrence étrangère », a-t-il expliqué lundi, suivant ainsi les consignes du président de la République. « Plus nous taxerons la pollution, plus nous allègerons les charges pesant sur le travail », avait déclaré devant le Congrès de , à la fin du mois de juin.

Vendredi, la présidence suédoise de l’Union européenne a annoncé vouloir  » démarrer une discussion sur la taxe carbone au sein du groupe des ministres des Finances européens « . Stockholm a, en effet, introduit un tel outil en 1990 et n’a de cesse d’en vanter les mérites. Elle indique que ses émissions de CO2 ont baissé depuis de 9 %, tandis que le produit intérieur brut s’est accru dans le même temps de 48 %. En France, côté calendrier, « le mieux serait d’être prêt pour 2010″, estime Michel Rocard.

source: le Point

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Hausse d'impôts

Donnez votre avis !