Impôts locaux, taxe d'habitation, taxe foncière, fiscalité locale, centres des impôts

versailles

Impôts locaux Versailles 2011

Impôts locaux Versailles 2011. Les impôts locaux ont encore augmenté à Versailles en 2011.

Impôts locaux Versailles 2011

Voici la hausse des taux d’ imposition à Versailles ( taxe d’ habitation et taxe foncière)

Imposition moyenne des foyers ne bénéficiant pas d’ exonérations à Versailles :

1952 euros

Hausse des taux impôts locaux Versailles 2011trans Impôts locaux Tourcoing 2011

Impôts locaux en hausse à Versailles

Versailles est la 8ème ville de France ayant subi la plus forte hausse des impôts locaux avec une hausse des taux d’imposition de +6,87% en 2010.

versailles impots locaux hausseImpôts locaux Versailles 2010 par foyer fiscal

Taxe d’habitation Versailles 2010 : 893 euros (+7,34 %)

Foncier bâti Versailles 2010 : 859 euros (+6,26 %)

Foncier non-bâti Versailles 2010 : 48 euros (+9,31 %)

Total par foyer : 1 800 euros (+6,87 %)

Taux imposition Versailles 2010:

Impôts locaux à Versailles

Voici le détail des hausses d’impôts locaux à Versailles

Impôt local moyen à Versailles des foyers ne bénéficiant pas d’exonération: 1 678 euros

Evolution des impôts locaux à Versailles 2008-2009: + 1,6 %

Répartition des impôts locaux à Versailles par taxe:

Taxe d’habitation: 859 euros

Taxe foncière: 819 euros

Répartition des impôts locaux à Versailles par bénéficiaire:

Commune (évol. 2008-2009): 1229 euros ( +2,5 %)

Département (évol. 2008-2009): 407 euros (-1 %)

Région (évol. 2008-2009): 42 euros (+2,4 %)

Taxe carbone : Rocard ne veut pas martyriser le pouvoir d’achat

La taxe carbone vise les énergies fossiles – pétrole, gaz, charbon – « afin de dissuader les consommations excessives« , génératrices d’émissions de gaz à effet de serre, a rappelé lundi Michel Rocard.

michel-rocard-taxe-carbone-impot-impotsMais « ma recommandation, c’est qu’on module les tarifs de l’électricité pour que la dissuasion à consommer de l’énergie pèse aussi sur l’électricité » a déclaré l’ancien Premier ministre sur Europe 1 mardi matin. Cette taxe pourrait rapporter 8 milliards d’euros sur la base d’une tonne de CO2 facturée 32 euros dans l’immédiat, puis 100 euros en 2030. Avec le chauffage, elle représenterait un total moyen de 300 euros annuels par ménage. Cela représenterait un surcoût de 7,7 centimes par litre de carburant sans plomb. Le chauffage au gaz subirait, lui, un surcoût de 15 %.

« L’intention de la taxe n’est pas de martyriser le pouvoir d’achat« , a toutefois prévenu Michel Rocard mardi. L’homme politique appelle à « distinguer le