Impôts locaux, taxe d'habitation, taxe foncière, fiscalité locale, centres des impôts

provence

Inégalité des régions face à la crise

Les zones les plus industrielles sont celles qui ont le plus souffert de la crise .

crise regions impots locaux emploiLa crise des trois dernières années n’a pas eu les mêmes répercussions sur l’emploi aux quatre coins de la France. Mieux valait, ces derniers temps, être en poste à Nice ou à Toulouse qu’à Reims ou à Rouen. Une enquête publiée mardi matin par l’Insee constate en effet que les régions du Nord-Est ont été «davantage touchées en termes d’emploi, et principalement les régions industrielles».

C’est l ‘industrie qui a détruit le plus grand nombre de postes l’an dernier. La Franche-Comté, la Lorraine, la Picardie, la Champagne-Ardenne et la Bourgogne sont celles qui ont le plus souffert avec la crise : la perte d’emplois a été supérieure à 5 % entre le début 2008 et la fin 2009, contre 3,6% au niveau national.

À l’opposé, les régions du Sud, dont l’activité est orientée vers le tertiaire, «ont été les plus préservées», souligne l’Insee . Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Aquitaine ont été moins touchées que les autres : 2% à 3% d’emplois y ont été perdus. Il faut dire que ces régions étaient auparavant dans une «dynamique très positive», avec une croissance de 6% des

Dette des Régions

Dette des régions : capacité de désendettement des régions en 2008 , en années.

Provence Alpes côte d’Azur : 4,7 ans

Alsace :4,6

Nord Pas de Calais :4,1

Limousin : 3,8

Lorraine : 3,7

Fiscalité des Régions

Fiscalité des Régions : produit de la fiscalité directe , en euros par habitant

Haute Normandie : 107

Midi Pyrénées : 102

Basse Normandie : 100

Auvergne : 95

Nord Pas de Calais : 95

Franche Comté : 93

Hausse des Impôts locaux à Aix-en-Provence

Voici le détail des hausses d’impôts locaux à Aix en Provence

Impôt moyen des foyers ne bénéficiant pas d’exonération: 1 390 euros

Evolution 2008-2009: + 5,2%

Répartition par taxe:

Habitation: 713 euros

Foncière: 677 euros

Répartition par bénéficiaire:

Commune (évol. 2008-2009): 929 euros ( +6,4%)

Département (évol. 2008-2009): 420 euros ( +2,7%)

Région (évol. 2008-2009): 41 euros (+5,1%)

Impôts locaux par ville

Tous les détails des hausses des impôts locaux et des taxes locales.

Impots locaux Aix-en-Provence

Impôts locaux Ajaccio

Impôts locaux Amiens

Impôts locaux Angers

Impôts locaux Annecy

Impôts locaux Antibes

Impôts locaux Antony

Impôts locaux Argenteuil

Impôts locaux Arles

Impôts locaux Asnières sur seine

Impôts locaux Aubervilliers

Impôts locaux Aulnay sous bois

Impôts locaux Avignon

Impôts locaux Beauvais

Impôts locaux Belfort

Impôts locaux Besançon

Impôts locaux Béziers

Impôts locaux Blois

Impôts locaux Bordeaux

Impôts locaux Boulogne Billancourt

Impôts locaux à Bourges

Impôts locaux à Brest

Impôts locaux à Brive la Gaillarde

Impôts locaux à Caen

Impôts locaux à Calais

Impôts locaux à Cannes

Impôts locaux à Cergy

Impôts locaux à Chalon sur Saône

Impôts locaux à Chambéry

Impôts locaux à Champigny sur Marne

Impôts locaux à Charleville Mézières

Impôts locaux à Châteauroux

Impôts locaux à Cholet

Impôts locaux à Clermont Ferrand

Impôts locaux à Clichy

Impôts locaux à Colmar

Impôts locaux à Colombes

Impôts locaux à Courbevoie

Impôts locaux à Créteil

Impôts locaux à Dijon

Impôts locaux à Drancy

Impôts locaux à Dunkerque

Impôts locaux à Evreux

Impôts locaux à Evry

Impôts locaux à Fontenay sous bois

Impôts locaux à Grenoble

Impôts locaux Le Havre

Impôts locaux à Hyères

Impôts locaux à Issy les Moulineaux

Impôts locaux à Ivry sur Seine

Impôts locaux à Laval

Impôts locaux à Levallois Perret

Impôts locaux à Lille

Impôts locaux à Limoges

Impôts locaux à Lorient

Impôts locaux à Lyon

Impôts locaux à Maison Alfort

Impôts locaux Le Mans

Impôts locaux à Marseille

Impôts locaux à Meaux

Impôts locaux à Mérignac

Impôts locaux à Metz

Impôts locaux à Montauban

Impôts locaux à Montpellier

Impôts locaux à Montreuil

Impôts locaux à Mulhouse

Impôts locaux à Nancy

Impôts locaux à Nanterre

Impôts locaux à Nantes

Impôts locaux à Neuilly sur Seine

Impôts locaux à Nice

Impôts locaux à Nîmes

Impôts locaux à Niort

Impôts locaux à Noisy le Grand

Impôts locaux à Orléans

Impôts locaux à Pantin

Impôts locaux à Paris

Impôts locaux à Pau

Impôts locaux à Perpignan

Impôts locaux à Rueil Malmaison

Impôts locaux à Saint Denis

Impôts locaux à Saint Etienne

Impôts locaux à Saint Malo

Impôts locaux à Saint Maur des Fossés

Impôts locaux à Saint Nazaire

Impôts locaux à Saint Quentin

Impôts locaux à Sarcelles

Impôts locaux à Sartrouville

Impôts locaux à Strasbourg

Impôts locaux à Toulon

Impôts locaux à Toulouse

Impôts locaux à Tourcoing

Impôts locaux à Tours

Impôts locaux à Troyes

Impôts locaux à Valence

Impôts locaux à Vannes

Impôts locaux à Versailles

Impôts locaux à Villeneuve d’Ascq

Impôts locaux à Villeurbanne

Impôts locaux à Vitry sur Seine


Impôts locaux : l’UMP tonne contre le PS

Les impôts locaux ont flambé depuis 2004 : à qui la faute ? L’UMP, qui présentait mercredi le «livre noir des régions socialistes», en impute la responsabilité à la gauche, qui gère 20 des 22 régions françaises.

impots locaux hausse ump ps regionsLes présidents de régions PS et leurs adjoints Verts et communistes ripostent en mettant en cause les «transferts de charges de l’État non compensés» et relativisent l’aggravation de la pression fiscale. Le sujet promet des belles empoignades d’ici aux élections régionales de mars, où la droite espère reconquérir sept présidences.

«Les présidents de régions PS ont augmenté leurs impôts de plus de 35 % en moyenne depuis 2004, accuse Roger Karoutchi, président du groupe UMP au conseil d’Ile-de-France. Les contribuables leur doivent un prélèvement supplémentaire de 2 milliards d’euros par an !» Des hausses très fortes ont été décidées par les conseils régionaux après les élections de 2004 (+21 % en moyenne en 2005). L’escalade s’est poursuivie en 2006, mais dans une moindre mesure (+7,5 % en

Pont-Saint-Esprit: les habitants denoncent la hausse des impôts locaux

Les habitants de Pont-Saint-Esprit dans le Gard dénoncent une hausse exorbitante des impôts: les conseils municipaux deviennent de vraies foires d’empoigne. Comment en est-on arrivé là?

manif impots locauxJanvier 2009
Une manifestation est organisée par le Rassemblement des contribuables de Pont-Saint-Esprit afin de dénoncer « la hausse exorbitante des taxes de la commune décidées par le préfet dans la foulée d’un rapport de la cour des comptes régionale » rappelait La Provence. 9.500 habitants veulant la tête du maire pour « mauvaise gestion ».

Février 2009
Les avis d’imposition sont explosifs, une augmentation de 60% car le déficit budgétaire serait de 14 millions. Le premier adjoint au maire reconnaît des

Le palmarès des impôts locaux dans les grandes villes ( suite et fin)

Suite et fin du palmarès des impôts locaux dans les grandes villes

                         Taxe d’habitation        Taxe foncière
            Hausse Taux Hausse Taux
Lille 0 33.55 0 23.56
Toulon 0 19.35 0 23.90
Angers 0 16.90 0 31.49
Amiens 0 17.96 0 27.76
Aix en
Provence
0 18.94 0 17.64
Nîmes 0 29.33 0 31.05
Rouen 0 19.99 0 21.01
Perpignan 0 16.68 0 24.44
 

A quoi servent nos impôts locaux ?

Sur 100 euros d’argent public, quelle somme est attribuée aux écoles, à la propreté, aux transports ?

Comment est utilisé l’argent que nous prélèvent si douloureusement les collectivités locales ?

Toutes compétences confondues, entre l’impôt payé par les ménages (taxes foncières et d’habitation), la taxe professionnelle dont s’aquittent les entreprises, les dotations de fonctionnement versées par l’État, et les diverses recettes fiscales annexes, les collectivités locales disposent cette année de la coquette somme de 6,4milliards d’euros pour gérer et améliorer les différents services publics. Sur une enveloppe de 100€, voilà, poste par poste, comment est réparti l’argent public.

Scandale financier dans la Région PACA

Comme nous avons pu le constater récemment, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur est l’une des plus touchées par les hausses d’impôts locaux ( Nice se situant parmi les villes dont la fiscalité locale a le plus augmenté). A quoi va donc servir l’argent des contribuables ?

La Région PACA vient de lancer un appel d’offre pour une campagne publicitaire, sur tout type de supports pour les opérations de communication de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Valeur estimée de l’opération, hors TVA: entre 5 200 000 et 18 800 000 EUR.

En pleine crise financière, les contribuables de la Région Paca seront ravis d’apprendre que leurs impôts vont servir a financer les opérations de communication de la Région… Qui oserait donc parler de gaspillage ?? A n’en pas douter, cette opération de communication au prix dérisoire relancera au plus vite l’économie locale…

Plus d’informations sur: www.klekoon.com

Source: Impots-utiles

Les impôts locaux flambent dans les grandes villes

Dans la moitié des 40 premières grandes villes françaises, la taxe d’habitation va progresser de 5,4% et celle sur le bâti foncier de 6,4% en moyenne, selon une étude publiée mercredi par le Forum pour la gestion des villes.

taxe-impot-taxes-impots-paris-recettes-locaux-crise-caen-provence-investissement-inflation-contribuable-departement-habitationLa note va être salée pour les contribuables. Cette année, ils vont subir la plus forte hausse d’imposition jamais enregistrée depuis plus de 10 ans, révèle mercredi le quotidien «Les Echos» qui publie une étude du Forum pour la gestion de villes. Le montant de la taxe d’habitation, redevable en octobre 2009 par 26,8 millions de foyers, va ainsi progresser au minimum de 5,4% dans la moitié des 40 premières villes de France. Pour les propriétaires, la facture sera plus élevée encore. Selon l’étude, la taxe sur le foncier bâti va augmenter en moyenne de 6,4%. Le taux de fiscalité voté sur les impôts des ménages par les grandes villes augmente de 5,1%, la plus forte hausse constatée depuis 10 ans. Les départements ont voté une hausse de 6,2% en moyenne. Les régions, plus modérées, augmentent de 0,7% l’impôt foncier. Une hausse qui s’explique notamment par les échéances politiques. «En début de mandat, les exécutifs ont tendance à accroître la pression fiscale, sachant que plus les années passent et plus on s’approche des élections, plus cela devient difficile», précise Olivier Régis, délégué général du Forum. Le contexte économique joue également un rôle important dans ces votes. En effet, la crise immobilière a des effets sur les recettes des villes et l’Etat limite les dotations financières à ces dernières.

Impôts locaux : 2009 s’annonce rude pour les contribuables

Dans les quarante plus grandes villes de France en 2009, la taxe d’habitation augmentera de 5,4% (valeur médiane ) et la taxe sur le foncier de 6,4%.

taxe-impot-impots-paris-recettes-locaux-caen-provence-investissement-contribuable-departement-habitationLa facture sera salée, très salée, en 2009 pour les contribuables locaux. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par le Forum pour la gestion des villes et publiée ce mercredi par « Les Echos ».

Les taux votés par les quarante plus grandes villes de France sur les impôts des ménages – taxe d’habitation et taxe foncière – augmenteront ainsi en moyenne de 5,1%. « C’est la plus forte hausse constatée depuis au moins dix ans », estime le quotidien économique. « S’y ajoutent les hausses décidées par les départements », de 6,2% en moyenne, et « celles votées par les régions au titre de l’impôt foncier », de 0,7%.

Impôts locaux : le palmarès des hausses 2001-2008 en Provence

Depuis dix ans, les impôts locaux flambent en France ! Une situation dont vient de s’alarmer la Cour des comptes, dans son « Rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques » publié en juin dernier. Et ce n’est pas terminé : les budgets que votent actuellement les communes, les départements et les régions prévoient souvent des hausses des impôts, d’où une explosion annoncée des taxes locales (6,7% en moyenne).

budget-impot-impots-locaux-provence-taxe-taxes-Taxes-localesNaturellement, la Provence n’est pas à l’écart de ce mouvement. Exemple à Marseille, où le conseil municipal que préside Jean-Claude Gaudin (UMP) doit voter ce lundi une hausse de 4,9 % des deux impôts qui touchent les ménages, la taxe d’habitation et la taxe foncière (plus d’informations demain dans La Provence). De son côté, la communauté urbaine Marseille Provence Métropole que préside Eugène Caselli (PS) va augmenter la taxe professionnelle. D’autres, comme le San Ouest-Provence (Istres, Fos-sur-Mer, Miramas, etc.) ont décidé de relever la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.