Impôts locaux, taxe d'habitation, taxe foncière, fiscalité locale, centres des impôts

poitou

Les dépenses en communication du Poitou-Charentes

La région Poitou-Charentes est la 9ème région de France ayant les plus grosses dépenses en communication.

Les dépenses en communication du Poitou-CharentesEn 2011, la région Poitou-Charentes a dépensé 4,01 millions d’euros en frais de communication ( publicité, publications et relation publiques). Les dépenses en communication de la région Poitou-Charentes représentaient 3,97 euros par foyer fiscal cette année là.

La plus grosse partie du budget communication du Poitou-Charentes est consacrée aux services généraux, avec 46% du budget communication de la Région dédié aux moyens généraux en 2011. Cette année là, la

Hausse des impôts locaux à Royan

Hausse des impôts locaux à Royan. En 2010, la ville de Royan ( Charente-Maritime) a augmenté les impôts locaux de 1,85%.

royan impots locaux charente maritimeImpôts locaux Royan 2010

Taxe d’habitation Royan : 566 euros (+2,31 %)

Foncier bâti Royan : 1 093 euros (+1,65 %)

Foncier non-bâti (FNB) : 118 euros (+1,39 %)

Total impôts locaux Royan : 1 777 euros (+1,85 %)

Taux impôts locaux Royan 2010

Inégalité des régions face à la crise

Les zones les plus industrielles sont celles qui ont le plus souffert de la crise .

crise regions impots locaux emploiLa crise des trois dernières années n’a pas eu les mêmes répercussions sur l’emploi aux quatre coins de la France. Mieux valait, ces derniers temps, être en poste à Nice ou à Toulouse qu’à Reims ou à Rouen. Une enquête publiée mardi matin par l’Insee constate en effet que les régions du Nord-Est ont été «davantage touchées en termes d’emploi, et principalement les régions industrielles».

C’est l ‘industrie qui a détruit le plus grand nombre de postes l’an dernier. La Franche-Comté, la Lorraine, la Picardie, la Champagne-Ardenne et la Bourgogne sont celles qui ont le plus souffert avec la crise : la perte d’emplois a été supérieure à 5 % entre le début 2008 et la fin 2009, contre 3,6% au niveau national.

À l’opposé, les régions du Sud, dont l’activité est orientée vers le tertiaire, «ont été les plus préservées», souligne l’Insee . Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Aquitaine ont été moins touchées que les autres : 2% à 3% d’emplois y ont été perdus. Il faut dire que ces régions étaient auparavant dans une «dynamique très positive», avec une croissance de 6% des

Xavier Bertrand et l’ augmentation des impôts locaux dans les régions

L’argument principal de l’ UMP et notamment de Xavier Bertrand durant la campagne électorale des élections régionales est que les présidents de régions socialistes ont augmenté les impôts de 6,5 milliards (ou même 7 milliards selon les interviews) dans leurs régions.

xavier bertrand mensonges impots locaux regions umpLes services de communication de l’ UMP et Xavier Bertrand ont inventé ce chiffre à partir des recettes fiscales des régions en 2004 (4,7 milliards d’euros) et leur montant en 2009 (11,3 milliards d’euros).
On note déjà au passage qu’il ne s’agit pas d’une augmentation d’impôt chaque année mais sur 5 ans.

La principale embrouille du discours électoral de l’ UMP est de confondre hausse des impôts avec décisions des conseils régionaux.
En effet, les hausses d’ impôts régionaux ne sont pas seulement le fait de décisions des conseils régionaux ! Les régions ont tout d’abord 3 gros impôts à leur disposition: la taxe professionnelle, la taxe foncière sur le bâti et la taxe foncière sur le non bâti.

En 5 ans, ces taxes ont augmenté de 36% en moyenne. L’argent récupéré sur ces 3 impôts est passé de 3,2 milliards à 5 milliards d’euros.
Les régions ont également augmenté la taxe sur les cartes grises avec une augmentation de recette de 500 millions en 5 ans.
La modulation de la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) a été utilisée par toutes les régions sauf Poitou-Charentes pour rapporter de l’argent.
Au total, les impôts dont décident les présidents de régions ont rapporté en plus 3,1 milliards d’euros et non pas 7 milliards comme le dit Xavier Bertrand.
La différence vient des recettes fiscales que l’ Etat a affecté aux régions depuis

Charges de fonctionnement des régions

La Fiscalité est de plus en plus forte dans les régions et les dettes sont de plus en plus élevées.

Combien dépensent les régions ? Comment sont utilisés les impôts locaux des contribuables dans les régions ?

Quelles sont les charges de fonctionnement des régions ?

Cliquez sur le tableau pour l’ agrandir

fiscalite charges de fonctionnement regions

Fiscalité : Taxe sur les certificats d’immatriculation, Foncier Bâti, Foncier non Bâti, Taxe Professionnelle

Compétences des Régions : développement économique

Le développement économique est la compétence historique obligatoire des régions , avec 1,25 milliard d’ euros en 2009, soit 20,86 euros par habitant.

Les régions aident à la création des entreprises, à leur financement, à leur hébergement . Les régions accompagnent la reprise et la transmission des entreprises , soutiennent celles qui sont en difficulté , et élaborent des schémas régionaux de développement économique ( SRDE ).

La crise a mis en exergue le rôle clé des régions en la matière. Parfois de façon inédite, que ce soit via le soutien de Poitou-Charentes au constructeur automobile Heuliez ou via l’ emprunt obligataire de 80 millions d’ euros lancé fin 2009 par les Pays de la Loire auprès de ses habitants pour soutenir les PME locales .

Indemnités des conseillers régionaux

En 2008, le montant total des indemnités des conseillers régionaux s’élève à 59,3 millions d’euros, soit une indemnité moyenne par élu de 31 555 euros par an.

Les indemnités sont déterminées en fonction de la population pour toutes les collectivités. Pour en savoir plus sur le coût des élus locaux.

Voici ci dessous les chiffres du ministère de l’Intérieur fournis par le député René Dosière.

Indemnités des conseillers régionaux 2008

Classement endettement des régions

Classement des régions les plus endettés

Rang Région durée théorique de désendettement, en mois

1 – Alsace 13,2

2 – Paca 12,3

3 – Nord pas de calais 12,1

4 – Ile de France 12,1

5 – Auvergne 12

6 – Pays de la Loire 9,74

7 – Champagne Ardenne 9,38

8 – Lorraine 8,55

Dette publique : indemnités des conseillers régionaux

Indemnités des conseillers régionaux , des moins généreux au plus généreux.

Base 100 en 2004 ( sur la base du revenu moyen des conseillers régionaux )

Auvergne 70

Corse 74

Guyane 80

Aquitaine 81

Centre 82

Dette des Régions

Dette des régions : capacité de désendettement des régions en 2008 , en années.

Provence Alpes côte d’Azur : 4,7 ans

Alsace :4,6

Nord Pas de Calais :4,1

Limousin : 3,8

Lorraine : 3,7

Fiscalité des Régions

Fiscalité des Régions : produit de la fiscalité directe , en euros par habitant

Haute Normandie : 107

Midi Pyrénées : 102

Basse Normandie : 100

Auvergne : 95

Nord Pas de Calais : 95

Franche Comté : 93

Evolution des taux d’ imposition entre 2004 et 2009

Taux d’évolution moyen des taux d’imposition entre 2004 et 2009 en %

Languedoc Roussillon : + 90

Bourgogne : + 75

Auvergne : + 70,9

PACA : + 65,8

Ile de France : + 59,5

Lorraine : + 40,7

Picardie : + 35,8