Impôts locaux, taxe d'habitation, taxe foncière, fiscalité locale, centres des impôts

gaspillage

L’ argent des partis politiques

edc 5 argent partis politiques

Alors que l’UMP explose sous nos yeux avec l’affaire Bygmalion, dernier scandale en date d’une incessante série d’affaires politiques, nul ne peut plus ignorer cette triste réalité : les partis politiques sont de juteuses et souvent douteuses machines à fric. Cette nouvelle Enquête du contribuable est consacrée à l’argent des partis politiques, au niveau national et européen.

Jean Baptiste Leon

Jean-Baptiste Leon, rédacteur en chef.
Retrouvez tous les numéros des Enquêtes du contribuable sur le site dédié au magazine bimestriel des contribuables.

 

Grassement subventionnés avec l’argent du contribuable, les grands partis de pouvoir devraient d’abord se regarder eux-mêmes avant d’asséner leurs discours moralisateurs : que dire de leur façon de gérer l’argent de leur propre parti ?! Entre magouilles, copinage et corruption, c’en est trop !

Les Français, conscients de ce problème, se déclarent massivement opposés au financement public des partis politiques. D’autant que les électeurs se reconnaissent de moins en moins dans ces structures, qui bénéficient pourtant de toujours plus d’argent public.

Procurez-vous de toute urgence ce nouveau numéro des Enquêtes : vous pouvez le commander en ligne dès maintenant, et vous le trouverez également en kiosque à partir du 1er juin.

Image1
Les Enquêtes du contribuable n°5, juin/juillet 2014 – 3,50 euros.
abokiosqueen ligne

L’argent des partis politiques » : sommaire

 

dumait Financement des partis politiques et argent public : Edito par Alain Dumait.
Quand un parti ne peut plus financer ses opérations sur ses ressources propres, il n’a qu’à réduire la voilure ou fermer ses portes ! Ce principe étant établi, beaucoup de questions se posent évidemment.
dalongeville-pays-sipa Gérard Dalongeville ou la solitude du repenti
« Il n’y a que ceux qui ne sont pas aux affaires qui ne magouillent pas »
sondage edc 5 financement des partis politiques mai 2014 Sondage exclusif Ifop/Les Enquêtes du contribuable
Les Français s’opposent massivement au financement public des partis politiques

- Infographie : Les 10 partis les plus subventionnés en 2014edc 5 subventions partis politiques 2014

- Réaction de Gilbert Collard à notre sondage : « La classe politique est presque entièrement dévoyée »

1. Partis : l’argent coule à flots

Même si les Français leur tournent le dos, les partis ne manquent pas d’argent : le contribuable est là pour abreuver leurs cohortes d’élus et de permanents bien nourris.

- Financement public des grands partis : le grand gaspillage
-
Les bureaucrates de la CNCCFP
-
Les partis politiques vivent au-dessus de nos moyens
-
Le jackpot des micro-partisliasse billets euros  Unclesam - Fotolia com-2
- Jacques Bompard : Les micro-partis, un plus pour la démocratie

2. La République des corrompus

Marchés publics truqués, dessous de table, rétro-commissions… Le renforcement de l’arsenal juridique n’a pas mis fin aux pratiques illicites des partis, bien au contraire !

Bygmalion_groupe Petite histoire du financement occulte des partis politiques
A gauche comme à droite, tous les partis de pouvoir se sont fait attraper la main dans le sac pour financement illégal. Tradition républicaine oblige !

- Formation des élus : par ici la bonne soupe !
- Les petits trucs pour blanchir l’argent d’une campagne électorale
- Touchez pas au grisbi… républicain
- Comment les étrangers financent leurs partis politiques
- Oskar Freysinger : «Le Suisse ne délègue pas volontiers, il s’engage lui-même»
- La politique est mon métier
- Ces élus qui profitent d’une prime à la casserole
infographie edc 5 indemnités député européen

3. La vie dorée des députés européens

Focus sur les indemnités, revenus complémentaires et autres avantages fastueux dont vont profiter les 751 membres nouvellement élus du Parlement européen.

- Ce que vous coûte votre député européen
Salaire confortable, indemnités généreuses, jetons de présence, frais de transport, bilocalisation géographique : le parlement européen dévore des centaines de millions d’euros par an.

- Jean-Claude Martinez : «La plupart des parlementaires européens ne servent pas à grand-chose»
- Fiscalité : Je TEOM, moi non plus !

- H16 en liberté : « Finançons encore plus la politique! »
- Le courrier des lecteurs
- L’impôt selon Jésus-Christ
- L’Humeur vagabonde


Retrouvez ici tous les numéros des Enquêtes du contribuable (et Dossiers du contribuable).

miege partis politiques Contribuables Associés

Les maires gaspillent votre argent

Les Dossiers du Contribuable n°12 – à paraître le 29 mars – sont consacrés aux gaspillages de l’argent public dans les villes et les intercommunalités.

Comment les maires gaspillent votre argent ?« Réquisitoire contre les dépenses inutiles des maires », 68 pages – 4 € 50.

- Inventaire des folies que vous payez.

- Enquête sur la folie dispendieuse des rond-points.

- Des associations de contribuables témoignent.

- Interview de Jérôme Morin, le fonctionnaire de Pontault-Combault (94)  mis à pied pour avoir écrit un livre sur sa mairie.

- Votre maire noté par les contribuables: l’Argus des communes

Carrément Brunet sur RMC avec Contribuables Associés

Tous les jours à 13h10 sur RMC, dans son émission « Carrément Brunet », Eric Brunet traque tous les gaspillages de l’argent public dans sa chronique « Les Français sont sympas ».

Carrément Brunet sur RMC avec Contribuables AssociésUne rubrique élaborée avec Contribuables Associés.

Chaque jour en début d’émission, Eric Brunet pointe les folies de l’Etat, des collectivités locales et autres entreprises publiques qui « remercient » le contribuable si prodigue de son argent …

Une chronique à écouter ou à réécouter sur le site de RMC.

Le scandale des subventions aux associations

Aujourd’hui, une part importante des associations vit largement, et souvent uniquement, de subventions publiques. Ce ne sont plus des associations libres, mais des émanations des collectivités qui les « aident ». Avec l’argent des contribuables bien sûr…

Le scandale des subventions aux associationsCes fausses associations, dans tous les domaines où elles agissent, ne sont rien d’autre que des tentacules cancérigènes de la sphère publique. Et non pas, comme elles essayent de le faire croire, des entreprises citoyennes respectables, défendant « l’intérêt général ».

C’est pourquoi les Dossiers du Contribuable ont tenu à dénoncer cet odieux scandale dans ce nouveau numéro .

Elles nous coûtent un bras

L’Etat et les collectivités locales versent des milliards à des associations de toutes sortes ! Et sans jamais se demander si d’autres solutions ne seraient pas plus pertinentes…

Les motifs invoqués sont toujours les

Contribuables Associés sur France 5 dans l’ émission C dans l’ air

Vidéo de l’ émission C dans l’ air sur France 5 avec Jean-Baptiste Léon de l’association Contribuables Associés. Moins de gaspillages, moins d’ impôts ?

Les invités Christian Saint-Etienne, Christophe Aguiton, Sophie Pedder, et Jean-Baptiste Léon s’expriment sur le sujet de la dépense publique, des gaspillages d’argent public, et des impôts.

Voir la vidéo Contribuables Associés dans l’ émission C dans l’ air sur France 5

 


Contribuables Associés dans l’émission C dans… par ContribuablesAssocies

La mairie de Paris dépense 45 000 euros pour une pub

La Mairie de Paris a payé 45 000 euros un encart publicitaire de 8 pages dans Le Parisien .

Dans quel but ? Pour chanter les louanges de ses sociétés d’ économie mixte . 3 semaines auparavant , la Mairie de Paris se vantait d’ avoir fait la chasse au gaspillage dans ses dépenses de communication

source: Canard enchainé

850 000 euros aux syndicats du Nord-Pas-de-Calais

En 2009, le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais a versé une somme totale de 850 000 euros aux syndicats de salariés.

cgt syndicats subventionsCe financement annuel du fonctionnement général des syndicats n’ interdit évidemment pas les subventions ponctuelles aux mêmes syndicats sur des opérations bien précises . D’après la convention entre les parties et conformément à la loi et aux principes définis par la jurisprudence ,  » la participation régionale s’entend dans le cadre de l’intérêt du développement économique et social régional à l’exclusion de tous motifs ou buts d’ordre politique ou de participation aux conflits de travail au profit de l’une ou l’autre partie » ! C’est bien connu, les syndicats sont apolitiques et font rarement grève … mais si c’est la loi qui le dit !

La Région Nord-Pas-de-Calais a décidé en 2006 de  » participer au 48ème congrès de la CGT, qui se tiendra du 24 au 28 avril 2006 à Lille Grand Palais et d’ allouer , à ce titre, une subvention d’un montant de 150 000 euros à la CGT située à Montreuil , déstinée à l’organisation de ce congrès  » . Cette dépense a été imputée sur le code budgétaire de la Direction de la communication et du multimédia .

En 2007, la même Région a alloué une subvention d’un montant de 150 000 euros à Force Ouvrière , pour l’ organisation de son 21 ème congrès à Lille , du 25 au 29 juin 2007 . Toujours imputé sur le code budgétaire de la Direction de la communication et du multimédia …

Source : Le Livre noir des gaspillages de l’argent public

Combien dépensent les régions en communication ?

Combien dépensent les régions en communication ? Quels sont les frais de communication des Régions ?

Voici le montant des dépenses de communication des régions Bourgogne, Île-de-France, Rhône-Alpes, Picardie, Lorraine, Basse-Normandie, Pays-de-la-Loire, Limousin, Languedoc-Roussillon.

Conseil régional de Bourgogne : les crédits consacrés en 2008 à la politique de communication ont été en augmentation de 200% par rapport à 2004. 200 000 € sont consacrés chaque année aux radios locales pour vanter les mérites des élus bourguignons.

Conseil régional d’Île-de-France : entre 1998 et 2009, les dépenses de communications ont été multipliées par 4 pour atteindre plus de 15 millions €. + 160 % pour les frais de réception entre 1998 et 2009, d’un montant de 1 950 000 € en 2009.

La région Rhône-Alpes a lancé en 2009, deux marchés de 650 000 € pour la réalisation et l’achat d’objets publicitaires et promotionnels aux couleurs du conseil régional.

Conseil régional de Picardie : diffusion dans tous les foyers picards d’un guide

40 000 euros pour des bornes à Perpignan

À Perpignan, le conseil général des Pyrénées-Orientales s’est lancé en 2008 dans une guerre picrocholine autour de bornes routières. Montant d’une dépense pas vraiment indispensable : 40 000 euros.

bornes-perpignanChristian Bourquin, le président PS du conseil général des Pyrénées-Orientales a voulu démontrer en 2008 que Jean-Paul Alduy, le maire UMP de Perpignan (à l’époque), entretenait mal ses routes.

Il a donc fait installer, durant l’hiver 2008, dans Perpignan et ses alentours, 52 bornes d’un mètre de haut, à 500 € la pièce, portant ce message très visible : «Bienvenue sur une route départementale».

Pourquoi ne pas avoir utilisé des bornes à 220 €, comme les 2 100 autres du département ? Mystère.

Le tout pour un montant de 40 000 € au final, en comptant le coût d’une boulette lors de l’installation. En effet, nombre de ces bornes ayant été scellées trop près de la route, il a fallu les repositionner…

Source : Le Livre noir des gaspillages de l’argent public

Pétition pour la réduction des déficits et de la dette publique

A l’attention du gouvernement français ,

Fraudes, gaspillages, subventions à la pelle et à l’aveuglette… L ‘ étendue de la dépense publique française ( 56% du PIB en 2009 , le record des pays développés ) multiplie les occasions de gaspillages et de fraudes .

Contrairement à une idée reçue, les Français en général, les plus modestes en particulier, ne sont pas du tout partisans de la dépense publique à tout va, bien au contraire ! Quand on interroge les français par sondage, 83% sont inquiets du déficit et de la dette publics et 90% souhaitent que la dépense publique soit réduite pour faire face à la crise ( Ifop – Le Cri du contribuable , octobre 2009 ) . En vérité, l’augmentation perpétuelle de la dépense publique n’est souhaitée que par des lobbies catégoriels dont les dirigeants, souvent occultes, ne représentent qu’eux mêmes.

Ni les chefs d’entreprises, ni les agriculteurs, ni les artistes ( 3 catégories exposées) ne souhaitent vivre en tendant la sébile ! Mais leurs représentants autoproclamés en vivent grassement.C’est pourquoi nous avons choisi de dénoncer le mal français à sa racine : l’excès de la dépense publique !

Stop aux gaspillages , aux subventions en pagaille et aux folies dépensières de nos élus.
Pour une réduction de la dette publique et du déficit public français, signez notre pétition !

Pour signer la pétition pour réduction de la dette et des déficits publics français, cliquez sur l’image petition

Demande de Contribuables Associés au président Sarkozy

Cher Amis,

Contribuables Associés n’a pas été invité à la « conférence sur les déficits » qui commence jeudi 23 janvier ! Relayez la demande faite au Président de la République.

De toute urgence, faites un Copier/Coller du texte ci-dessous et déposez le sur le site de Nicolas Sarkozy à l’adresse http://www.elysee.fr/ecrire/

alain mathieu contribuables associesJe compte sur vous.

Alain Mathieu,
Président de Contribuables Associés

Monsieur le Président de la République,

Vous avez annoncé qu’une « Conférence sur les déficits » se tiendrait au palais de l’Élysée le 28 janvier. Cette conférence doit réunir l’État, les collectivités territoriales et les organismes sociaux pour définir une méthode destinée à « sortir de la spirale des déficits et de l’endettement ». « On se réunira pour se mettre d’accord sur la méthode, qui nous permettra de fonder un

Pétition pour rembourser la douche de Sarkozy aux contribuables

Déjà 440 signatures pour la pétition du remboursement de la douche de Nicolas Sarkozy.

Si vous aussi vous trouvez cette dépense scandaleuse ( 245 572 euros pour une Douche que Sarkozy a faite construire lors de l’Union pour la méditerrannée et qui n’a jamais servi), alors n’hésitez pas à signer cette pétition et surtout à la faire connaitre autour de vous !

Pour signer la pétition pour le remboursement de la douche de Nicolas Sarkozy, cliquez sur l’icone.

petition

Le délire des impôts locaux

Une hausse de près de 50 % de la taxe foncière à Paris, de 18 % de la taxe d’habitation à Nice : les élus locaux ont-ils perdu la raison ?

impots locaux taxe fonciereEn pleine crise économique, alors que le chômage bondit, que l’Etat diminue l’impôt sur le revenu des Français les plus modestes pour soutenir la consommation, que les députés renoncent à taxer les niches fiscales de peur de compromettre le moindre sursaut d’activité, les maires et conseillers généraux augmentent les impôts locaux. Et pas un peu ! « C’est la plus forte hausse enregistrée depuis dix ans », relève Olivier Régis, délégué général du Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales. Une dérive qui ne remonte pas à hier : alors que le gouvernement essaie depuis cinq ans de contenir la pression fiscale, les communes, départements et régions ne cessent d’augmenter la leur : + 20 % pour les départements, +36 % pour les régions. « Ces augmentations, qui se

Non à la hausse des impôts locaux à Paris

PETITION A L’ATTENTION DE BERTRAND DELANOE

Monsieur le maire,

Les impôts locaux explosent à Paris cette année. En particulier vous augmentez la taxe d’habitation de 11,7 % et la taxe foncière de 55 %.

Ce matraquage fiscal est intolérable dans le contexte économique actuel.

Au moment où l’activité des entreprises est en péril et où les revenus des familles stagnent ou diminuent.

Combien de contribuables modestes vont devoir, à cause de l’augmentation de leurs impôts, de la diminution de leur pouvoir d’achat, de la crise, se serrer la ceinture et peut-être vendre leur logement parce qu’avec cette crise et tous ces impôts ils ne peuvent plus faire face…

Comme beaucoup de Parisiens je suis très inquiet.

L’augmentation de mes impôts locaux cette année est incompatible avec mes revenus.

Monsieur le maire, je trouve normal de payer des impôts locaux, mais je refuse de payer pour des abus et des gaspillages.

Et en plus vous avez annoncé que vous augmenteriez encore massivement les impôts locaux l’an prochain !
C’est se ficher de vos électeurs étrillés par la crise.

C’est pourquoi je vous demande, Monsieur le maire, de diminuer sérieusement les dépenses parisiennes pour revenir à une politique fiscale plus modérée et acceptable.

Je compte sur vous pour réduire ces dépenses, vous demande d’inscrire cette question à une prochaine réunion du Conseil municipal de Paris et vous prie d’agréer, Monsieur le maire, l’assurance de ma plus haute considération.

POUR SIGNER LA PETITION CONTRE LA HAUSSE DES IMPOTS LOCAUX A PARIS, CLIQUEZ ICI

Scandale financier dans la Région PACA

Comme nous avons pu le constater récemment, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur est l’une des plus touchées par les hausses d’impôts locaux ( Nice se situant parmi les villes dont la fiscalité locale a le plus augmenté). A quoi va donc servir l’argent des contribuables ?

La Région PACA vient de lancer un appel d’offre pour une campagne publicitaire, sur tout type de supports pour les opérations de communication de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Valeur estimée de l’opération, hors TVA: entre 5 200 000 et 18 800 000 EUR.

En pleine crise financière, les contribuables de la Région Paca seront ravis d’apprendre que leurs impôts vont servir a financer les opérations de communication de la Région… Qui oserait donc parler de gaspillage ?? A n’en pas douter, cette opération de communication au prix dérisoire relancera au plus vite l’économie locale…

Plus d’informations sur: www.klekoon.com

Source: Impots-utiles