Impôts locaux, taxe d'habitation, taxe foncière, fiscalité locale, centres des impôts

caen

Le maire de Caen va baisser les impôts locaux

Le nouveau maire UMP de Caen Joël Bruneau a annoncé qu’il comptait baisser les taux des impôts locaux d’ 1% par an.

Le maire de Caen va baisser les impôts locauxJoël Bruneau a ainsi confirmé qu’il comptait bien baisser les taux d’imposition d’ 1% chaque année. Il s’agissait d’une des promesses de campagne du nouveau maire de Caen.

L’ancien maire PS de Caen Philippe Duron a quant à lui tenu à rappeler que les taux des impôts locaux à Caen n’avaient pas bougé depuis 2009 grâce à la maîtrise des dépenses de fonctionnement et à l’action de la politique de logements. Rappelons cependant que

Impôts locaux Caen 2013

Caen est la 14ème ville de France où l’on paye le plus d’ impôts locaux. Voici les taux des impôts locaux à Caen en 2013.

Impôts locaux Caen 2013Impôts locaux des ménages de Caen

Montant des impôts locaux à Caen par habitant en 2012: 924 euros ( +34,56% entre 2007 et 2012).

Taux de la taxe sur le foncier bâti à Caen en 2013: 53,81% ( +6,44 points entre 2007 et 2013).

Taux de la taxe d’habitation à Caen en 2013:

Combien dépensent les régions en communication ?

Combien dépensent les régions en communication ? Quels sont les frais de communication des Régions ?

Voici le montant des dépenses de communication des régions Bourgogne, Île-de-France, Rhône-Alpes, Picardie, Lorraine, Basse-Normandie, Pays-de-la-Loire, Limousin, Languedoc-Roussillon.

Conseil régional de Bourgogne : les crédits consacrés en 2008 à la politique de communication ont été en augmentation de 200% par rapport à 2004. 200 000 € sont consacrés chaque année aux radios locales pour vanter les mérites des élus bourguignons.

Conseil régional d’Île-de-France : entre 1998 et 2009, les dépenses de communications ont été multipliées par 4 pour atteindre plus de 15 millions €. + 160 % pour les frais de réception entre 1998 et 2009, d’un montant de 1 950 000 € en 2009.

La région Rhône-Alpes a lancé en 2009, deux marchés de 650 000 € pour la réalisation et l’achat d’objets publicitaires et promotionnels aux couleurs du conseil régional.

Conseil régional de Picardie : diffusion dans tous les foyers picards d’un guide

Les aides locales

Les villes de Tour, Caen, Paris, Amiens, Orléans, Annecy, Nice, Nantes proposent aux locataires un prêt à taux zéro pour les aider à devenir propriétaire propriétaire dans le neuf, et, parfois, également dans l’ancien.

De plus en plus de communes, de communautés de communes ou d’agglomération et de départements proposent des subventions dans le neuf d’un montant de 3000 à 5000 euros, déclenchant ainsi l’octroi d’un prêt à 0% majoré ou d’un Pass-foncier.

Voir aussi Aides locales et prêts à taux 0

Impôts locaux à Caen

Voici le détail des hausses d’impôts locaux à Caen

Impôt local moyen à Caen des foyers ne bénéficiant pas d’exonération: 1 670 euros

Evolution des impôts locaux à Caen 2008-2009: + 8,8 %

Répartition des impôts locaux à Caen par taxe:

Taxe d’habitation: 725 euros

Taxe foncière: 945 euros

Répartition des impôts locaux à Caen par bénéficiaire:

Commune (évol. 2008-2009): 1178 euros ( +10,8 %)

Département (évol. 2008-2009): 410 euros ( +4,6 %)

Région (évol. 2008-2009): 82 euros (+2,5 %)

Le délire des impôts locaux

Une hausse de près de 50 % de la taxe foncière à Paris, de 18 % de la taxe d’habitation à Nice : les élus locaux ont-ils perdu la raison ?

impots locaux taxe fonciereEn pleine crise économique, alors que le chômage bondit, que l’Etat diminue l’impôt sur le revenu des Français les plus modestes pour soutenir la consommation, que les députés renoncent à taxer les niches fiscales de peur de compromettre le moindre sursaut d’activité, les maires et conseillers généraux augmentent les impôts locaux. Et pas un peu ! « C’est la plus forte hausse enregistrée depuis dix ans », relève Olivier Régis, délégué général du Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales. Une dérive qui ne remonte pas à hier : alors que le gouvernement essaie depuis cinq ans de contenir la pression fiscale, les communes, départements et régions ne cessent d’augmenter la leur : + 20 % pour les départements, +36 % pour les régions. « Ces augmentations, qui se

Le palmarès des impôts locaux dans les grandes villes (1)

Le niveau d’imposition va atteindre un sommet en 2009. Les élus mettent en cause la crise et le désengagement de l’Etat.

                                Taxe d’habitation        Taxe foncière
            Hausse Taux Hausse Taux
Nice +14.8 21.35 +14.8 23.12
Argenteuil +13.9 20.42 +13.9 19.42
Neuilly
sur Seine
+10.5 5.64 +10.5 2.69
Grenoble +9.0 21.52 +9.0 36.73
Paris +9.0 9.59 +9.0 7.70
Boulogne
Billancourt
+9.0 10.62 +9.0 7.36
Nantes +8.4 23.80 +8.4 27.24
Saint-Etienne +7.5 20.21 +7.5 23.09
Le Havre +6.5 19.84 +6.5 29.01
Caen +6.5 17.34 +6.5 30.73

Impôts locaux en Normandie : Quelles sont les villes qui abusent

La crise économique s’est installée et les communes doivent faire face à une baisse de leurs recettes. Reste alors le recours à une augmentation de la fiscalité.

taxe-impot-impots-paris-recettes-fiscales-locaux-commune-habitation-departement-caen-crise-ump-opposition-ville-fiscalite-augmentation-normandie-crise-economiqueLes villes (grandes et moyennes) de Haute-Normandie sont majoritairement en dessous de la hausse de 3,6% annoncée par Dexia, la banque des collectivités locales pour les taux des quatre grands impôts locaux: taxe d’habitation, taxe sur le foncier bâti, taxe sur le foncier non-bâti et taxe professionnelle.

Les Mauvais eleves

Les plus grandes métropoles françaises ont la main lourde. La note va s’envoler de 9% à Paris et de 5,5% à Lyon. Plusieurs grandes villes normandes ne sont pas plus sages que la capitale des Gaules. A Caen, les impôts locaux vont bondir de 6,5%. AuHavre, la hausse sera de 6%.

Les impôts locaux flambent dans les grandes villes

Dans la moitié des 40 premières grandes villes françaises, la taxe d’habitation va progresser de 5,4% et celle sur le bâti foncier de 6,4% en moyenne, selon une étude publiée mercredi par le Forum pour la gestion des villes.

taxe-impot-taxes-impots-paris-recettes-locaux-crise-caen-provence-investissement-inflation-contribuable-departement-habitationLa note va être salée pour les contribuables. Cette année, ils vont subir la plus forte hausse d’imposition jamais enregistrée depuis plus de 10 ans, révèle mercredi le quotidien «Les Echos» qui publie une étude du Forum pour la gestion de villes. Le montant de la taxe d’habitation, redevable en octobre 2009 par 26,8 millions de foyers, va ainsi progresser au minimum de 5,4% dans la moitié des 40 premières villes de France. Pour les propriétaires, la facture sera plus élevée encore. Selon l’étude, la taxe sur le foncier bâti va augmenter en moyenne de 6,4%. Le taux de fiscalité voté sur les impôts des ménages par les grandes villes augmente de 5,1%, la plus forte hausse constatée depuis 10 ans. Les départements ont voté une hausse de 6,2% en moyenne. Les régions, plus modérées, augmentent de 0,7% l’impôt foncier. Une hausse qui s’explique notamment par les échéances politiques. «En début de mandat, les exécutifs ont tendance à accroître la pression fiscale, sachant que plus les années passent et plus on s’approche des élections, plus cela devient difficile», précise Olivier Régis, délégué général du Forum. Le contexte économique joue également un rôle important dans ces votes. En effet, la crise immobilière a des effets sur les recettes des villes et l’Etat limite les dotations financières à ces dernières.

Impôts locaux : 2009 s’annonce rude pour les contribuables

Dans les quarante plus grandes villes de France en 2009, la taxe d’habitation augmentera de 5,4% (valeur médiane ) et la taxe sur le foncier de 6,4%.

taxe-impot-impots-paris-recettes-locaux-caen-provence-investissement-contribuable-departement-habitationLa facture sera salée, très salée, en 2009 pour les contribuables locaux. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par le Forum pour la gestion des villes et publiée ce mercredi par « Les Echos ».

Les taux votés par les quarante plus grandes villes de France sur les impôts des ménages – taxe d’habitation et taxe foncière – augmenteront ainsi en moyenne de 5,1%. « C’est la plus forte hausse constatée depuis au moins dix ans », estime le quotidien économique. « S’y ajoutent les hausses décidées par les départements », de 6,2% en moyenne, et « celles votées par les régions au titre de l’impôt foncier », de 0,7%.

Caen : hausse des impôts locaux

Les impôts locaux des Caennais vont augmenter de 6,5%. Le chiffre, annoncé par l’ancien maire Brigitte Le Brethon au sortir de travaux de la commission des finances, a été confirmé mercredi 4 mars par l’adjoint aux finances, Marc Levilly.

Cela porte la taxe d’habitation à 17,34%, celle sur le foncier bâti à 30,73% et celle sur le foncier non bâti à 31,86%. La hausse est destinée à compenser une perte de recettes provenant de l’Etat qui devrait s’élever à près de deux millions d’euros. La majorité évoque aussi des projets dans les quartiers, l’entretien du patrimoine et la piétonnisation du centre-ville.

Source: lamanchelibre.fr