Impôts locaux, taxe d'habitation, taxe foncière, fiscalité locale, centres des impôts

auvergne

Les dépenses en communication de l’ Auvergne

L’Auvergne est la 12ème région de France la plus dépensière en matière de communication.

Les dépenses en communication de l' AuvergneEn 2011, l‘Auvergne a dépensé 2,73 millions d’euros en frais de communication. Les dépenses en communication de l’Auvergne représentaient 3,47 euros par foyer fiscal cette année là, alors que la moyenne des régions se situe à 3,93 euros.

La plus grosse partie du budget communication de l’Auvergne est consacrée aux services généraux, avec 1,48 millions d’euros dédiés aux frais généraux en

Hausse des impôts locaux à Moulins

Hausse des impôts locaux à Moulins. Les impôts locaux ont augmenté de 2,06% à Moulins ( Allier) en 2010.

moulins allier impots locaux auvergneImpôts locaux Moulins 2010

Taxe d’habitation Moulins : 536 euros (+2,23 %)

Foncier bâti Moulins : 649 euros (+1,95 %)

Foncier non-bâti Moulins : 46 euros (+1,59 %)

Total impôts locaux Moulins 2010 : 1 231 euros (+2,06 %)

Taux impôts locaux Moulins 2010

Infos Impôts Vaucluse

Pour faciliter vos démarches fiscales , les Centres des finances publiques du Vaucluse vous accueillent du lundi 3 au lundi 31 mai. Ils seront exceptionnellement fermés les jeudi 13 et vendredi 14 mai.

La cité administrative d’Avignon ouvrira ses portes de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30n (16h le vendredi) du 3 au 12 mai ; et du 17 au 31 mai, sans fermeture le midi.
À Apt, Carpentras, Cavaillon et Orange, vous serez accueillis du 3 au 31 mai, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h.
Dans le cadre de l’accueil fiscal de proximité, les trésoreries pourront également recevoir les usagers.
Avignon : Cité Administrative Cours Jean Jaurès
Bâtiment 2 – Porte J
Tél. 04 90 27 70 58
Apt : 29 Place Carnot
Tél. 04 90 04 37 90
Carpentras : 219 avenue du Comtat Venaissin
Tél.04 90 63 72 70
Cavaillon :73 avenue du Languedoc
Tél. 04 90 76 39 00
Orange : 132 Allée d’Auvergne
Tél. 04 90 51 48 40

Charges de fonctionnement des régions

La Fiscalité est de plus en plus forte dans les régions et les dettes sont de plus en plus élevées.

Combien dépensent les régions ? Comment sont utilisés les impôts locaux des contribuables dans les régions ?

Quelles sont les charges de fonctionnement des régions ?

Cliquez sur le tableau pour l’ agrandir

fiscalite charges de fonctionnement regions

Fiscalité : Taxe sur les certificats d’immatriculation, Foncier Bâti, Foncier non Bâti, Taxe Professionnelle

Indemnités des conseillers régionaux

En 2008, le montant total des indemnités des conseillers régionaux s’élève à 59,3 millions d’euros, soit une indemnité moyenne par élu de 31 555 euros par an.

Les indemnités sont déterminées en fonction de la population pour toutes les collectivités. Pour en savoir plus sur le coût des élus locaux.

Voici ci dessous les chiffres du ministère de l’Intérieur fournis par le député René Dosière.

Indemnités des conseillers régionaux 2008

Classement endettement des régions

Classement des régions les plus endettés

Rang Région durée théorique de désendettement, en mois

1 – Alsace 13,2

2 – Paca 12,3

3 – Nord pas de calais 12,1

4 – Ile de France 12,1

5 – Auvergne 12

6 – Pays de la Loire 9,74

7 – Champagne Ardenne 9,38

8 – Lorraine 8,55

Dette publique : indemnités des conseillers régionaux

Indemnités des conseillers régionaux , des moins généreux au plus généreux.

Base 100 en 2004 ( sur la base du revenu moyen des conseillers régionaux )

Auvergne 70

Corse 74

Guyane 80

Aquitaine 81

Centre 82

Dette des Régions

Dette des régions : capacité de désendettement des régions en 2008 , en années.

Provence Alpes côte d’Azur : 4,7 ans

Alsace :4,6

Nord Pas de Calais :4,1

Limousin : 3,8

Lorraine : 3,7

Fiscalité des Régions

Fiscalité des Régions : produit de la fiscalité directe , en euros par habitant

Haute Normandie : 107

Midi Pyrénées : 102

Basse Normandie : 100

Auvergne : 95

Nord Pas de Calais : 95

Franche Comté : 93

Evolution des taux d’ imposition entre 2004 et 2009

Taux d’évolution moyen des taux d’imposition entre 2004 et 2009 en %

Languedoc Roussillon : + 90

Bourgogne : + 75

Auvergne : + 70,9

PACA : + 65,8

Ile de France : + 59,5

Lorraine : + 40,7

Picardie : + 35,8

Palmarès de la folie fiscale des régions socialistes

Les porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre et Dominique Paillé ont dressé lundi matin un « palmarès de la folie fiscale des régions », dénonçant les augmentations d’impôts locaux pratiquées sur cinq ans par les présidents socialistes de conseils régionaux.

ump regions socialistes fiscaliteDans une référence ironique au dessin animé « Les Fous du volant », les porte-parole de l’UMP ont décerné les « Satanas » d’or, d’argent et de bronze lors d’un point presse au siège du parti à Paris, à quelques mois des élections régionales de mars 2010.

En ce qui concerne le foncier bâti, « nous décernons le Satanas d’or au président de la région Languedoc-Roussillon (George Frêche, NDLR) qui a augmenté en cinq ans cet impôt de 91% », a ainsi déclaré Dominique Paillé, attribuant le « Satanas d’argent » à l’Auvergne, avec +71%, selon les calculs de l’UMP, et celui de bronze à la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur), avec une hausse de 59%.

Pour le foncier non bâti, ils ont cité en première position l’Auvergne » (+71% en cinq ans, selon l’UMP), suivie à égalité par la région Bourgogne et la

Impôts locaux : l’UMP tonne contre le PS

Les impôts locaux ont flambé depuis 2004 : à qui la faute ? L’UMP, qui présentait mercredi le «livre noir des régions socialistes», en impute la responsabilité à la gauche, qui gère 20 des 22 régions françaises.

impots locaux hausse ump ps regionsLes présidents de régions PS et leurs adjoints Verts et communistes ripostent en mettant en cause les «transferts de charges de l’État non compensés» et relativisent l’aggravation de la pression fiscale. Le sujet promet des belles empoignades d’ici aux élections régionales de mars, où la droite espère reconquérir sept présidences.

«Les présidents de régions PS ont augmenté leurs impôts de plus de 35 % en moyenne depuis 2004, accuse Roger Karoutchi, président du groupe UMP au conseil d’Ile-de-France. Les contribuables leur doivent un prélèvement supplémentaire de 2 milliards d’euros par an !» Des hausses très fortes ont été décidées par les conseils régionaux après les élections de 2004 (+21 % en moyenne en 2005). L’escalade s’est poursuivie en 2006, mais dans une moindre mesure (+7,5 % en