Suppression de la taxe professionnelle : les nouveaux impôts

Publié le 24 mai 2010

La taxe professionnelle supprimée , elle a été remplacée par la économique territoriale , composée d’une foncière des entreprises et d’une cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises . La contribution économique territoriale peut soulever certaines questions pour les particuliers dans la de leur patrimoine . Cas pratiques .

S l’ on possède les murs d’un fonds de commerce et perçoit des revenus fonciers significatifs , sans payer la professionnelle. Peut-on être redevable de la cotisation foncière des entreprises ?

Cela dépend du des et du type de loués . Les locations ou les sous-locations de nus autres que celles à usage d’habitation sont désormais réputées être des activités professionnelles si les annuelles brutes dépassent 100.000 euros .

Quand elle est due, la base d’ à la cotisation foncière des entreprises est constituée par la valeur locative des murs déterminée par l’ . Le d’ imposition , appliqué à la valeur locative foncière, est fixé par les collectivités locales. On sera alors soumis à une cotisation minimum, calculée par la commune où sont situés les murs, dont le montant est compris entre 200 et 2.000 euros.

Redevable de la cotisation foncière des entreprises , est-on aussi redevable de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises ?

Oui, si l’ on donne en un local qui n’est pas à usage d’ habitation et que les recettes brutes sont supérieures à 100.000 euros. Dans ces cas , on est réputé exercer une activité professionnelle , et donc théoriquement soumis à la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises si les recettes brutes sont supérieures à 152.500 euros mais exonéré tant qu’elles n’atteignent pas 500.000 euros. Si elles sont supérieures à 500.000 euros, la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises sera égale à un pourcentage (variant entre 0 et 1,5%) de la valeur ajoutée produite au cours de la période de référence. La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises due fera l’objet, dans la majorité des cas, d’un dégrèvement de 1.000 euros annulant de fait l’ imposition .

Obligations déclaratives pour la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises

Si les recettes brutes excédent 152.500 euros, on est alors soumis à des obligations déclaratives . En 2010, la déclaration de la valeur ajoutée, produite en 2009, doit être transmise le 4 mai 2010 au plus tard. Comme aucune cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises n’était due en 2009, les acomptes au 15 juin et 15 septembre 2010, sont dus s’ils dépassent 500 euros chacun.

Conséquences si l’on possède des murs professionnels à travers une SCI

Le redevable de la cotisation foncière des entreprises et de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises est la SCI . Les seuils indiqués s’appliquent donc à la SCI . Aucun prorata ne doit être calculé pour tenir compte d’une pluralité d’associés . Il en est de même si vous êtes associé de plusieurs SCI qui sont potentiellement chacune redevable de la cotisation foncière des entreprises et/ou de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises en fonction du montant de leurs recettes.

source : la tribune

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Actualité localecollectivités localesHausse d'impôtsImpôts locauxTaxe foncièretaxe professionnelleTaxes locales

Donnez votre avis !