Réforme des PV de stationnement ?

Publié le 25 juillet 2013

Mises à la diète sévère par l’ Etat ( voir Baisse de 1,5 milliard d’ euros des dotations des collectivités locales en 2014), les collectivités locales cherchent de l’argent partout, et le gouvernement les laisse faire.

Réforme des PV de stationnementD’où l’idée de réformer les PV de stationnement pour les rendre plus chers… et donc plus efficaces. Car, plus le bâton sera dissuasif, plus les automobilistes mettront des sous dans l’horodateur. C’est le chiffre que les élus locaux n’ont pas franchement claironné: toutes ces piécettes leur rapportent déjà 540 millions d’euros par an ! Et la marge de progression est énorme. Actuellement, chaque place est payée pour une durée de 2 heures seulement, alors que le stationnement est payant pendant 10 heures. En passant de 2 à 4 heures, la recette atteindrait déjà 1 milliard. Et en triplant cette durée, 1,6 milliard ! Selon le Groupement des autorités de transport ( Gart), à Namur, en Belgique, où la réforme a été mise en place, « le taux de paiement est proche de 90%« . Transposé en France, et à condition que toutes les places trouvent preneur, les horodateurs cracheraient 2,4 milliards d’euros ! De vraies machines à cash…

Sans compter le produit des amendes elles-mêmes. Le sénateur-maire de , , propose de les transformer en « redevances »: le montant serait librement fixé par les communes qui empocheraient tout l’argent. Le montage imaginé flanque un léger mal de crâne: l’automobiliste qui ne paiera pas ou qui dépassera son temps de stationnement devra payer pour toute la journée. Par exemple, les Parisiens ne risqueraient plus 17 euros d’amende mais 36 euros. De quoi vous faire passer l’envie de resquiller…

Et c’est bien le but. Car les amendes, elles, ne sont pas rentables. Moins de la moitié des contrevenants les payent spontanément. Du coup, le recouvrement coûte un bras. Selon le Gart, sur 183 millions recouvrés chaque année, l’ Etat en reverse – c’est la règle – 53% aux collectivités. Mais l’ Etat dépense aussi 169 millions en paperasses et frais de relance. Total: si on exclut les autres amendes ( pour stationnement gênant, feux rouges grillés, etc.), les seuls PV de « stationnement payant » coûtent plus cher à l’ Etat qu’ils ne lui rapportent ! Environ 83 millions d’euros dans la vue chaque année. « Mais personne ne le voit, explique un expert du Gart, car tout est noyé dans un tableau qui englobe toutes les amendes, qui, elles rapportent 1,4 milliard à l’ Etat. » On comprend qu’il ne rechigne pas à refiler le bébé…

Article extrait du Canard enchaîné du  24/07/13

Tags:,
Actualité localeTaxes locales

Donnez votre avis !