Réduction du déficit des collectivités locales

Publié le 1 avril 2011

Réduction du des collectivités locales. Les collectivités locales frôlent l’ équilibre budgétaire. Selon l’Insee, les collectivités locales ont quasiment équilibré leurs comptes en 2010.

collectivites locales deficit impots locauxLe déficit cumulé des communes, des départements, des régions et des entités qui leur sont liées n’a été que de 1,7 milliard d’euros en 2010, soit à peine 0,1% du PIB. En 2009, ce déficit était de 6,2 milliards d’euros.

Les collectivités locales n’ont jamais été responsables de l’envolée de la dette publique, car elles ont l’obligation d’équilibrer leur de fonctionnement. Le déficit des collectivités locales ne peut venir que de l’. Ainsi, dès que les dépenses de fonctionnement augmentent, les impôts locaux augmentent aussi. Ce qui s’est produit ces dernières années.

En 2010, la tendance à la hausse des impôts locaux s’est un peu infléchie. Selon la banque Dexia, les ménages ont subi une hausse de 1,8% « seulement » du taux d’imposition de la taxe d’habitation et des taxes foncières en 2010. Les collectivités locales ont continué à augmenter leurs dépenses de personnel et à payer toujours plus pour le RSA ou l’ APA des personnes âgées. Mais les collectivités locales ont bénéficié des des . Assis sur les transactions immobilières, cet impôt a vu ses recettes augmenter de 2,4 milliards en 2010, selon l’Insee, soit une hausse de 35%.

Cet impôt, qui dépend du marché immobilier, est volatil. Les recettes des droits de mutation avaient fondu entre 2008 et 2009. Les élus, inquiets de l’évolution de leurs finances, ont donc moins investi en 2010. C’est également cette baisse de l’investissement qui est à l’origine de la réduction du déficit des collectivités locales. Cette baisse de l’investissement devrait se poursuivre en 2011.

source: le Figaro

Tags:, , , ,
Actualité localecollectivités localesHausse d'impôtsImpôts locauxtaxe d habitationTaxe foncièreTaxes locales

Donnez votre avis !