Les impôts de Facebook

Publié le 10 septembre 2013

La filiale française de Facebook a payé seulement 191 133 d’euros d’impôts sur les bénéfices en 2012.

Les impôts de FacebookFacebook ne paie quasiment pas d’impôts en France. En effet, avec un chiffre d’affaires officiel de 7,6 millions d’euros, la filiale française de Facebook n’a payé que 191 133 d’euros d’impôts sur les bénéfices en 2012.

Facebook comptait 26 millions d’utilisateurs actifs par mois en août 2013. Selon BFMTV,  le chiffre d’affaires de Facebook s’élèverait en fait à 300 millions d’euros en 2012 en France, soit 30 millions d’euros de bénéfices avant impôt. Si Facebook avait déclaré ce montant au français, il aurait dû payer 10 millions d’euros d’impôts.

Facebook ne déclare officiellement que des activités de marketing en France. La plus grand partie des activités de Facebook en Europe passe par sa filiale basée en Irlande, où la fiscalité est plus clémente.

Selon BFMTV, les comptes de Facebook Irlande seraient délibérément plombés pour ne présenter que très peu de bénéfices. Ces pertes sont notamment dues à des redevances que paie Facebook Irlande pour l’hébergement de ses données à une autre société irlandaise, Facebook Ireland Holdings, elle-même détenue par une société immatriculée dans les îles Caïmans, un paradis fiscal. C’est là-bas que seraient donc stockés la majorité des profits générés par les activités de Facebook en Europe.

La Direction nationale des enquêtes fiscales et des Douanes avait déjà perquisitionné les locaux parisiens de Facebook en 2012 pour déterminer le montant de l’impôt sur les sociétés dont il ne serait pas acquitté.

source: lefigaro.fr

Tags:, ,
Actualité localeHausse d'impôts

Donnez votre avis !