Boulogne sur mer: impôts locaux en hausse en 2010

Publié le 5 novembre 2009

Claude Couquet lors du de de lundi, l’a affirmé : les taux des trois impôts locaux seront en augmentation l’an prochain, pour la deuxième année consécutive.

impots locaux taxe habitation fonciere professionnelleL’élu d’opposition Richard Honvault (NEB) a souhaité connaître l’ampleur de la , sans obtenir de réponse. On sera fixé mi-décembre, lors du vote du budget. Quant à Annick Valla (), elle a dénoncé « la solution de facilité, alourdir toujours un peu plus la facture. Ce n’est ni imaginatif ni ambitieux ».

Extension des services

Claude Couquet est sur les nombreuses interrogations qui planent autour de la préparation du budget 2010 : « L’État poursuivra-t-il le mouvement de baisse des allocations compensatrices ? Quelle sera l’augmentation des bases ? Quels seront les termes de la réforme des collectivités territoriales et l’impact sur le processus budgétaire ? » Autant de questions pour le moment sans réponses… Malgré tout, l’argentier de la a annoncé qu’en 2010, « les services à la population vont être étendus aux quartiers ». On retiendra notamment l’ouverture de l’espace multi-accueil à Damrémont, qui pourra accueillir à terme quarante enfants de 0 à 4 ans, la poursuite du programme de urbaine dans le quartier de , les travaux à la cathédrale, à l’église Saint-Nicolas ainsi qu’au théâtre Monsigny, dont une demande de classement aux monuments historiques va être effectuée. En terme d’ urbain, une réflexion va se poursuivre pour la place de la République, la gare maritime, Brequerecque-sud et les berges de la Liane.

Diatribe

Un « catalogue » qui, sans surprise, n’a pas convaincu Annick Valla. L’élue UMP s’est lancée dans une diatribe parfois violente, aux accents plus politiques que locaux, contre Frédéric Cuvillier. En dressant un sombre tableau de la ville, elle a demandé au maire : « Qui est la cause de cette pauvreté, sinon vous-même ? Vous avez voulu les pleins pouvoirs, alors acceptez le catastrophique de vos actions. » Avant de déplorer la faiblesse des moyens : « Vous espérez guérir une maladie grave avec de l’aspirine. » Grégory Suslamare () a pour sa part tenté de trouver un terrain d’entente : « Comment faire aboutir votre vision d’avenir sans assommer davantage les Boulonnais : la réponse, c’est de repousser certains projets en priorisant », a-t-il suggéré à Frédéric Cuvillier. L’élu centriste a aussi constaté un « copier-coller entre le débat d’orientation budgétaire 2009 et 2010 », sans « bilan des actions entreprises ».

source: lavoixdunord.fr

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Actualité localeHausse d'impôtsImpôts locauxTaxe foncièreTaxes locales

Il y a un 1 commentaire. »

  1. pourquoi s’obstine t on à élire des inventeurs aug-menteurs d’impôts, taxes et autres createurs de prélèvements. et non de bon gestionnaires des ressources existantes ?

Donnez votre avis !