Austérité chez les élus locaux

Publié le 21 mai 2010

Les collectivités locales ne peuvent pas être exemptées de l’effort de réduction des dépenses publiques. A cet égard , devrait affirmer, aujourd’hui, son intention de geler strictement les dotations de l’Etat aux collectivités locales.

sarkozy elus locaux depense publiqueA défaut de pouvoir limiter les dépenses des élus (librement administrées), le gouvernement espère les y inciter en réduisant leurs ressources. Il reprend ainsi à son compte la principale proposition de la commission sur la « maîtrise des dépenses locales » .

Le projet ne suscite pas la volée de bois vert que le gouvernement pouvait craindre. «  La norme du zéro valeur appliquée aux concours de l’Etat aux collectivités, on ne peut pas s’y opposer », estime Jérôme Cahuzac, président socialiste de la de l’. « Certains élus le comprennent. D’autres, non. C’est le clivage traditionnel entre gauche et droite  », résume Jacques Pélissard, président de l’ de France. En toute logique, les maires de droite ont d’ailleurs décidé de se rendre à la conférence et ceux de gauche de la boycotter. « Il faut savoir être un peu responsable. On sait bien dans quel état est l’Etat », estime Philippe Laurent, maire de Sceaux.

Beaucoup plus virulents, les régions et les départements ne se rendront pas à l’Elysée. «  Les collectivités locales ne sont responsables qu’à 10 % des déficits publics. Au lieu de se focaliser sur les élus locaux, que Nicolas Sarkozy fasse des propositions crédibles sur les 90 % restant s », fait-on valoir à l’. Le gel des dotations s’ajoute à de nombreuses déconvenues cette année : outre la territoriale, les régions ont le plus pâti de la réforme de la professionnelle. Leur fiscale a été réduite à quasi-néant. Elles ne pourront donc même pas compenser la baisse des concours de l’Etat.

Les élus départementaux sont tout aussi amers. C’est une conférence qui ne répondra pas «  à l’étranglement financier des départements », estime Claudy Lebreton (PS), président de l’Association des départements de France, ajoutant qu’il « est indécent de parler de gel des dotations alors qu’il manque 5 milliards d’euros cette année pour financer les prestations sociales ».

source: Les Echos

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , ,
Actualité localecollectivités locales

Donnez votre avis !