Arras : coup de frein pour la rénovation urbaine ?

Publié le 31 juillet 2009

Saint-Nicolas-lez-. Le commissaire enquêteur a bouclé le 29 juin une enquête publique concernant le déplacement et la modification de l’avenue Thibault, rue du Zodiaque et rue de Cheverny dans les quartiers des Nouvelles-Résidences à Saint-Nicolas – Saint-Laurent. Sa n’a pas manqué de faire réagir le groupe d’ municipale qui a transmis un courrier au commissaire enquêteur sur ce projet.

L’opposition rappelle, dans cette missive, que « la de Saint-Nicolas, initiatrice du projet, a déposé un dossier qui a reçu une suite favorable de l’ANRU, l’ pour la rénovation urbaine, avec des investissements municipaux conséquents ».
Pas de nouvelle mairie ?

Mais, relève l’opposition médiolanaise « après ce dépôt, la a commandé trop tardivement une financière et s’est aperçue qu’elle ne pourra financer la totalité du projet. » De fait, la aurait donc « décidé de ne pas donner suite au projet de construction de la nouvelle mairie dans les nouvelles résidences alors que celui-ci était pourtant le projet phare ». Les travaux de rénovation de l’école Grenier seraient également divisés par deux.

L’opposition pense que, « prochainement, d’autres travaux portés par la ville de Saint-Nicolas seront certainement revus à la baisse, sans compter les économies drastiques de fonctionnement et une des impôts de 7,50 %. » Le groupe estime que « ce retour en arrière n’est pas sérieux. Ce revirement de la municipalité doit entraîner une nouvelle étude réaliste, sinon les autres financeurs vont garder sur les bras des investissements qui ne sont plus en avec le projet initial ».
Des propositions…

Rappelant avoir dénoncé, « sans être écoutés, les incohérences de ce projet qui n’est pas bon pour les du quartier, et pas en rapport avec les finances de la commune », les opposants du municipal préconisent de revoir le dossier avec un éventail de propositions à la clef.

En l’occurrence : maintenir les démolitions (298 logements), reconstruire uniquement des logements individuels sur les terrains libérés (locatifs et accessions sociales et autres), construire (en compensation des logements sociaux démolis) sur le territoire de la CUA qui peuvent les accueillir, ne pas détruire Thibault et la reconfigurer si nécessaire.

Le débat de la rénovation urbaine est relancé.

source: la Voix du Nord

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Hausse d'impôtsImpôts locauxTaxes locales

Donnez votre avis !